Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 12:38

J'embarque pour Trang, l'aéroport le plus au sud de la Thaïlande au petit matin, une valise sous chaque oeil rapport à toutes les larmes versées suite au départ de Katia. J'ai pris soin de garder mon guide à portée de main, car je ne me suis pas encore décidée quant à ma destination finale. J'ai 3 jours à tuer avant de retrouver Olivier et Mehul au nord de la Malaisie. J'ai déjà parcouru la Thaïlande par le passé, et je n'en garde pas un excellent souvenir. C'est certes une très belle destination qui allie dépaysement, culture et plages de rêve à bas prix. C'est donc une destination en perte d'authenticité, car entièrement tournée vers le tourisme de masse. Et ce plus particulièrement dans le sud, car c'est là que se trouvent les plages et les îles de rêve. Ma première idée était d'aller à Kho Lanta, mais elle se trouve un peu trop au nord pour moi. J'opte donc pour Kho Mook, avec seulement deux plages, un village de pêcheurs et un développement maîtrisé. 

 

Kho-Mook-7688-copie-1.JPG 

En route pour les îles!      

 

Arrivée à l'aéroport de Trang, j'achète mon transfert voiture + bateau. C'est un peu cher, mais facile. Il n'y a plus qu'à attendre en compagnie de Jorge (un Français!) qui lui aussi s'est décidé au dernier moment pour Kho Mook. Nous faisons connaissance et le courant passe immédiatement à tel point que les gens que nous croiserons par la suite pensent que nous voyageons ensemble. La courte traversée pour Kho Mook est un enchantement. Eau émeraude, bancs de sable blanc, et falaises karstiques plongeant dans la mer. Voilà trois jours qui s'annoncent difficiles!

 

Kho-Mook-7700.JPG

Arrivée sur Kho Mook

 

Après trois semaines de crapahutage en Birmanie, il est bon de travailler le bronzage, activité à laquelle je ne m'adonne que très rarement. Mais là, je profite. Eaux transparentes, douce chaleur à l'ombre des amandiers de plage, soleil couchant flamboyant et sorties en mer sont au programme. Le deuxième jour, nous avons loué un bateau traditionnel pour faire le tour des îles avoisinantes et réveiller quelques poissons assoupis. Quand je dis nous, nous sommes 5 francophones, car il faut bien le dire, les Français sont partout! Et quand ils ne le sont pas, ils sont Suisses... La sortie se termine par une baignade dans une grotte sous-marine qui débouche sur une petite plage bordée de toute part de falaises et de jungle. Son nom, la grotte d'émeraude, car la lumière pénétrant dans la grotte teinte l'eau de jade. C'est absolument magnifique. Malheureusement, pas de photo, car mon appareil ne supporte pas la flotte.

 

Kho-Mook-7709.JPG

Et le  soleil se couche encore

 

Je quitte mon petit bungalow niché dans les hauteurs à regret, mais toute excitée à la fois de retrouver Mehul et Olivier. D'autant que les prochains jours s'annoncent difficiles: retrouvailles dans un hôtel 5 étoiles sur l'île de Langkawi. Tout va bien se passer.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 17:13

Il est déjà tard lorsque nous prenons possession de notre chambre au 22ème étage d'une tour de Sukhumvit. Nous poussons un ouf de soulagement sous la clim' rafraîchissante et nous endormons comme des bébés. Le lendemain, matin, nous partons à l'assaut de la Bangkok touristique. C'est parti pour un tour au What Phra Kaew et au What Pho. Je ne sais quelle mouche stupide nous a piquées lorsque nous sautons dans un taxi sur Sukhumvit déjà bien congestionnée. Nous passons plus d'une heure dans des embouteillages sans nul autre pareil et montrons un léger agacement lorsque nous constatons que notre chauffeur - qui s'est bien évidemment abstenu de mettre le compteur - est en train de nous balader et ne nous emmène pas du tout dans la direction indiquée. Il finit par nous lâcher au bord du fleuve, à un embarcadère pour touristes qui vend à prix d'or des tickets sur des ferries surbondés pour remonter le courant. Nous nous en prenons au chauffeur qui a l'indélicatesse de nous réclamer 500 bhats pour la course, lorsqu'on en a payé 150 la veille au soir pour venir de l'aéroport situé à Pétaouchnok. Je lui lâche généreusement 200 bhats et il se barre en vitesse, car nous faisons un foin d'enfer.

 

BANGKOK 7562 

La rivière Chao Phraya coupe Bangkok en deux    

 

Nous remontons les rue du sud de la ville à la recherche d'un ferry public, que nous finissons par trouver. Il nous en coûte une poignée de bhats pour les 5 arrêts jusq'au What Pho. Le What Pho est un temple qui abrite un célèbre bouddha couché de 43 mètres de long et 15 mètres de haut et tout doré. Ses plantes de pied sont incrustées de nacre et 108 petits panneaux représentent les 108 différentes incarnations de bouddha: fleurs, animaux, etc... Le site du bouddha couché fait partie d'un temple (what en thai) qui s'étend sur 8 hectares et qui est aussi le berceau du massage thaï, avec ce qui serait la première école d'enseignement. Nous déambulons sous un ciel bas et lourd à travers les différentes cours, nous penchons sans trop de zèle sur l'infinité de statues de bouddha. Et nous qui pensions en avoir fini en ayant quitté la Birmanie!!

 

BANGKOK-7639-copie-1.JPG    

Le bouddha couché du What Pho

 

Pas lassées par les temples, nous nous rendons à celui voisin, accolé au palais royal et qui lui, abrite le bouddha d'émeraude. Le site est assez indescriptible. Quelques petits temples non accessibles, recouverts d'éclats de verre, de mosaïques, de miroirs qui forment un ensemble très coloré et un tantinet kitsch. Ne parlons pas de ce fameux bouddha, ridicule petite statue perchée tout en haut d'un immense piedestal. La lourdeur du temps ne nous fait pas traîner trop longtemps. Nous nous ruons sur un stand de rue pour déguster mon premier vrai Pad Thai depuis longtemps. Ahh, j'avais oublié comme c'est bon.

 

BANGKOK-7596-copie-1.JPG

Vue du What Phra Kaew

 

Une fois notre sortir culturelle effectuée, Katia a pu s'adonner à sa passion la plus absolue: le shopping. Nous avons visité le célèbre MBK, vaste mall vendant tout un tas de merdes pas si bon marché que cela pour finir. Sans mentionner le fait que rien n'est à ma taille, car je n'ai pas vraiment le physique de l'asiatique moyenne, qui s'habillerait donc en 16 ans chez nous. Nous avons également été faire un tour au marché Chatuchak, ouvert uniquement les week-ends et nettement plus ma tasse de thé. On y trouve de tout et surtout des contrefaçons, des t-shirts cool, des souvenirs sympas, mais aussi des boites en plastique, des cages à oiseaux, des chiots, des boutons et des rubans, des pochettes en celluloid et des joueurs de... COUNTRY! Oui, oui, c'est terriblement couleur locale. Chatuchak s'étend sur pas mal de mètres carrés et on déambule dans des allées couvertes au milieu de petits stands. On négocie sec et on repart avec plein de trucs dont on n'a pas besoin.  Le pied quoi! Et nous n'en ayant plus, nous sommes retournées fissa à notre hôtel. Katia a bouclé ses valises et c'est le regard embué que je l'ai regardée partir prendre son avion. Pour ma part, je me suis dirigée vers l'autre aéroport de la ville, afin de sauter dans le premier avion pour le sud de la Thaïlande le lendemain matin.

 

BANGKOK-7685.JPG

Country thaï au marché

 

 

 

 

BANGKOK-7411.JPG

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Astrid autour du Monde
  • : Viens je t'emmène... J'ai initié ce blog à l'occasion d'un périple de 3 mois en Australie, Nouvelle-Zélande et parcs nationaux US... Et puis j'ai continué à chacun de mes voyages. Si toi aussi tu as la bougeotte et que tu aimes découvrir de nouvelles destinations, tu es sur le bon blog!
  • Contact

Recherche

Liens