Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 12:50

Hsipaw est donc une petite ville de campagne qui respire la tranquillité et où la vie s'arrête à 21h00. Il y fait encore bon à cette saison et pour les locaux, les polaires en synthétiques se portent de jour comme de nuit. Hsipaw a bonne réputation auprès du backacker flâneur, car il y a plein de balades à faire aux alentours. Pour ma part, je choisis de battre la campagne, de remonter le fleuve un peu plus haut et de me perdre chez les moines bouddhistes. Départ au petit matin, en compagnie d'un guide descendu des montagnes environnantes, et d'un petit groupe de marcheurs. Au total, nous sommes cinq.

 

BIRMANIE 6257

 

 

Pour sortir de la ville, il n'y a qu'à traverser la voie ferrée et nous voilà déjà dans les champs, levant un coin du voile brumeux qui nappe les environs. Quelques rares paysans sont déjà aux champs. Ce n'est pas la bonne saison pour la culture du riz, car nous sommes en fin de saison sèche. Des mois qu'il n'a pas plu. Quand la terre donne bien, près du fleuve, les agriculteurs en profitent pour faire un peu de culture maraîchère. Ou alors ils font pousser du maïs (oange!) ou des pastèques qu'ils exportent vers la Chine voisine.

 

BIRMANIE 6269

 

 

Nous grimpons à l'assaut d'une colline pour mieux admirer le paysage et dénombrer les stuppas présentes un peu partout. Nous traversons des villages aux maisons de bambou, montées sur pilotis pour ne pas être inondé en saison des pluies. Les femmes sont assises sur leur pas-de-porte et tressent des paniers en bambous qu'elles vendent ensuite pour 5 kyat pièce au marché. Nous faisons une pause avant de grimper dans notre barque et dégustons une délicieuse soupe de nouilles shan: du bouillon, des nouilles de riz épaisses, de la purée de tomates fraîches, quelques herbes et du piment. Un délice.

 

BIRMANIE 6273

 

 

Le long du fleuve, la vie suit tranquillement son cours. Les enfants jouent au ballon, les femmes font la lessive, un jeune couple déménage un peu plus bas, et l'exploitation du sable du lit va bon train. De puissants aspirateurs balancent de l'eau sur des tamis géants et le sable est ensuite mis à sécher et expédié en camions.

 

BIRMANIE-6247.JPG

 

 

Nous nous arrêtons au milieu de nulle part, ou seule une vieille femme vit. Elle nous enlace sur notre passage, trop contente de voir un peu de monde. A une dizaine de minutes de là, un monastère bouddhiste, perché sur une colline, étrangement désert et silencieux. Il y a bien un vieux moine dans la salle de prière et quelques jeunes. L'un d'entre eux en profite pour nous apporter une assiette d'ananas frais que nous engloutissons en buvant du thé. L'hospitalité est une tradition chez les moines, d'autant plus qu'ils vivent exclusivement de dons. Le matin, ils se lèvent bien avant l'aube pour prier. Puis ils descendent dans les villages voisins quêter leur nourriture. Après l'heure du déjeuner, ils ne mangeront plus, mais étudieront, se délasseront, se prélasseront, prieront jusqu'à la tombée du soir. Pour moi, il est temps de redescendre dans notre petite ville, profiter de la fin de l'après-midi à la terrasse de l'hôtel et compter les heures qu'il me reste avant de retrouver ma copine Katia qui débarque tout bientôt de sa Belgique natale. Retour à Mandalay pour 2 semaines accompagnées. Youpi!

 

 

BIRMANIE-6311.JPG

 

 

 

 

 

BIRMANIE-6277.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Comme tu dis: youpiiiiiiii
Répondre
I
Le Gers Birman!
Répondre

Présentation

  • : Astrid autour du Monde
  • : Viens je t'emmène... J'ai initié ce blog à l'occasion d'un périple de 3 mois en Australie, Nouvelle-Zélande et parcs nationaux US... Et puis j'ai continué à chacun de mes voyages. Si toi aussi tu as la bougeotte et que tu aimes découvrir de nouvelles destinations, tu es sur le bon blog!
  • Contact

Recherche

Liens